La météo dans tous ses états.

Quand la pluie n'est pas là.

Quand il ne manque que la pluie.

Mais que se passe-t-il dans le ciel mondial, d’un côté des sécheresse qui détruisent les récoltes et de l’autre des pluies qui empêchent les moissons. Retour sur les « événements climatiques » qui touchent à la fois les États-Unis, l’Europe mais aussi l’Asie.

Aux États-Unis, la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) vient de déclarer que prêt de 55% du territoire américain a été touché par la sécheresse au mois de juin. L’es états le plus touchés ceux du Midwest, le plus producteurs de maïs du pays. La dernière sécheresse de cette ampleur date de 1956, année où 58% du territoire américain avait été touché. La FAO (Organisation des États-Unis pour l’Alimentation et l’Agriculture) a déjà abaissé de 25 millions de tonnes ses prévisions de récolte.

Autour de la mer noire, la sécheresse fait aussi des ravages. L’Ukraine, la Russie et le Kazakhstan sont touchés. Ensuite cette région de globe devrait connaitre une baisse de production de 29 millions de tonnes de blé.(Usine Nouvelle)

A l'opposé quand la pluie est trop présente.

Lorsque la pluie est trop forte.

A l’opposé de la sécheresse, l’Europe et l’externe Asie connaissent une pluviométrie très importante.  Toute l’Europe est touchée comme l’indique cet article de la chaine météo. L’Asie est quand à elle durement frappée, nous vous invitons à lire ces articles que retracent les pluies diluvienne en Chine  et les inondations au Japon.

Ces événements climatiques entrainent une montée importante des cours des produits agricoles. Nous vous invitons à lire cet article de Boursier.com ou cet article de France3.

Crédit Photo1, Photo 2

 

Lucie Pichon